AKOYA est le plus aquatique des avions amphibies ; sa silhouette lui donnant un air de mammifère marin est d’ailleurs là pour nous le rappeler. Nous n’avons pas transformé un avion pour qu’il flotte sur l’eau, nous avons créé un avion marin. Ses nageoires, appelées Seafoils, font toutes la différence tant pour son look que pour ses performances.

La révolution des seafoils

AKOYA révolutionne les hydravions grâce à la technologie Seafoils brevetée LISA.
À la différence des autres hydravions, l’AKOYA ne possède ni carène, ni redan. Aucune cassure ne vient rompre l’aérodynamisme de son fuselage lui permettant d’atteindre des performances en vol jamais vu en hydraviation tout en lui donnant ce design si remarquable.

Comme un poisson dans l’eau

Conçus comme des « ailes marines », les Seafoils, à l’instar des hydrofoils de bateau, soulèvent le fuselage hors de l’eau à très basse vitesse, permettant ainsi des décollages sur de courtes distances.
Une fois l’avion déjaugé, les Seafoils amortissent le clapot des vagues pour un confort inégalé et apportent une grande stabilité à l’avion même sur mer agitée. L’AKOYA peut donc décoller dans des conditions de mer bien plus variées que les avions amphibies à flotteurs ou à coque traditionnels.

Marin, jusque dans le cockpit

L’accès à bord après une baignade, facilité grâce à son marchepied intégré aux Seafoils, et les sièges, réalisés avec des matériaux utilisés habituellement dans le nautisme, permettent de profiter pleinement du plaisir d’un plongeon au milieu d’un lagon.

À l’inverse, il est tout à fait possible d’accoster sans vous mouiller les pieds ou de mettre à l’eau votre AKOYA à partir du rivage, grâce à son train d’atterrissage rétractable, traité anticorrosion, actionnable dans l’eau.